Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» [One/PS4] DragonBall Fighter Z
par defskerus Aujourd'hui à 14:44

» News et articles jeux vidéo
par defskerus Aujourd'hui à 14:42

» Topic officiel 2DS / 3DS / N3DS
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 14:38

» Topic officiel Vita
par Junkers Aujourd'hui à 14:23

» Le topic de la Nintendo Switch
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 14:03

» Vos Gamertags/identifiants Xbox Live/PSN/Nintendo/Steam (nouveau topic)
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 14:01

» Humour vidéoludique
par Junkers Aujourd'hui à 13:45

» A quoi vous jouez en ce moment?
par fafnir Aujourd'hui à 13:44

» LA COLLECTION DU ZZOOMM
par gatsuforever Aujourd'hui à 11:50

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Current Gen & Next Gen » The Last Guardian [PS4 - 2016]

The Last Guardian [PS4 - 2016]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 3]

51 Re: The Last Guardian [PS4 - 2016] le Sam 1 Juil - 15:38

Alto


Dieu de la cartouche
Le jeu a 82 sur Metacritic... S'il n'était pas signé Ueda, on parie combien qu'il aurait eu 15 ou 20 points de moins ?

52 Re: The Last Guardian [PS4 - 2016] le Mar 31 Oct - 1:08

tetsuoshima

avatar
Homme de verre
Je ressens pas du tout de problème avec Trico comme certains ici.
Faut juste pas marteler les touches pour le guider. Un ordre suffit (sinon ça s’emballe). Et c’est la direction du regard du perso combiné à l’action choisie qui décide quoi faire . Perso j’ai un peu galeré au début à comprendre mais maintenant Trico m’obeit très bien.
Après la grosseur de notre compagnon oblige aux plans larges et c’est un peu obligatoire de , par moment, se perdre dans des recoins. Surtout avec cette masse de plumes qu’a la bête.
Alors oui c’est pas du plug’n play, mais le jeu en perdrait toute sa saveur si c’était si simple.
Il faut ressentir la lourdeur de Trico ainsi que le fait qu’on progresse à le dompter. On chevauche pas epona là.
Quant à l’attachement qu’on ressent envers Trico , no comment. C’est juste magnifique et inédit pour moi.

53 Re: The Last Guardian [PS4 - 2016] le Mar 31 Oct - 14:53

Giovanni

avatar
Administrateur

En fait, pour aimer The Last Guardian il faut que ta sensibilité a Trico dépasse la montagne de défauts/aberrations que propose le jeu

54 Re: The Last Guardian [PS4 - 2016] le Mer 1 Nov - 18:47

tetsuoshima

avatar
Homme de verre
Ah y est j'ai fini^^
Je vais en faire un test je pense.
Donc j'en dis pas plus pour le moment.

55 Re: The Last Guardian [PS4 - 2016] le Dim 26 Nov - 12:26

tetsuoshima

avatar
Homme de verre
ayant pas le temps de rédiger un test, j'ai peur que mes impressions sur le jeu disparaissent, du coup je vais les donner comme ça à la volée.

En ce qui me concerne, j'ai adoré le jeu.
D'un point de vue purement personnel, le jeu a su me toucher de plein fouet.
Je suis clairement la cible visée par ce genre de jeu. Tout le monde n’adhérera pas.
Un jeu clivant c'est certains.

Dès le début du jeu on est lâché dans la nature.
Quand je dis laché c'est pas laché comme dans Zelda BOTW.
Pas du tout même...
C'est juste qu'on ne connait pas les mécaniques de jeu. On ne connait pas l'histoire.
On ne connait rien.
On découvre le gameplay petit à petit, mais sans explications très précises.
Certains y verront un défaut, j'y vois autre chose.

Le but du jeu c'est juste de sortir et partir de là où on se trouve.
Et pour se faire, on est accompagné de Trico. Une sorte de mix entre un griffon et un chien géant.
Il a clairement été inspiré du chien.
Et le plus dur dans ce jeu, est de comprendre comment Trico fonctionne.
A la manière d'un vrai chien qu'on doit dresser et qui parfois en fait qu'à sa tête, certains auront été agacés. Personnellement j'ai été subjugué par le comportement ultra réaliste de Trico.
Oui parfois c'était compliqué de faire faire à Trico ce que je voulais, mais ce n'était en aucun cas un bug du jeu, mais simplement des erreurs de "dressage" de ma part. J'ai trouvé, qu'une fois compris, le comportement de Trico était totalement raccord avec mes ordres.
Il y a juste un temps de latence entre la commande, et la prise de décision de Trico.
Du coup si on donne plusieurs ordres rapidement, Trico est un peu déboussolé, et surtout il prendra en compte le dernier ordre.
Aussi, c'est le regard de notre personnage qui donne l'endroit où l'on veut que Trico exécute l'ordre, et non pas la position où l'on se trouve. Si on regarde une corniche et qu'on demande à trico d'y aller, il ira.

Alors oui, ça n'a pas la fluidité d'un Mario Odyssey, ou d'un Zelda, mais on parle là de dicter des ordres à une bestiole de plusieurs tonnes et d'une vingtaine de M de long... C'est forcément un peu complexe. Et puis le caractère un peu imprévisible de Trico, voire autonome, donne à Trico un aspect "vivant". Par moment (pour pas dire tout le temps) j'oubliais vraiment que Trico n'était qu'une suite de ligne de codes...tellement vivant..

En ce qui concerne les graphismes. C'est du lourd. C'est magnifique.
Un peu de ralentissement ça et là, mais rien de méchant.
C'est pas du 60fps non plus (en tout cas sur PS4 "normale")
Les décors, dans la lignée de ICO sont somptueux. Simples, mais majestueux de par leur grandeur.
Comme Trico doit pouvoir passer à peu près partout, les décors sont aussi énormes que lui.

Au niveau du bestiaire proposé, il est limité, mais ce n'est pas vraiment ce qu'on demande au jeu.

En ce qui concerne le scénario, il est très sympa. On a droit à des bons cliffhanger qui nous font mieux comprendre le pourquoi du comment de tout ça. Le scénario n'est là que pour accentuer l'attachement que l'on éprouve pour Trico.

Et c'est bien là qu'est l'essence du jeu. L'attachement envers Trico.
Tout est fait pour que l'attachement envers Trico grandisse, et devienne une évidence.
Je n'ai jamais ressenti un tel attachement à un personnage dans un jeu vidéo.
Sans lui, on est rien. Et sans nous il n'a pas lieu d'être dans le jeu.
On a là une réelle symbiose numérique, entre un être fait de ligne de codes, et nous, bien vivants.
Bien sur tout ça n'est que mise en scène et scripts de programmations, mais l'impression de vie et Trico est pourtant bien présente.

Certains joueur auront été parasités par des problèmes de gameplay et de caméras, mais ça n'a été quasiment jamais mon cas.
Oui le gameplay est rigide, mais il est logique.
La lourdeur est utile. Les énigmes sont pas compliqués, c'est d'arriver à faire en sorte que Trico fasse ce qu'on souhaite qui l'est. Si on enlève cette lourdeur, on termine le jeu en 4h, et on se sera privé de tout ce qui fait qu'on apprécie d'arriver à controler Trico de mieux en mieux, alors qu'on galérait comme des porcs au début.
La caméra c'est pareil. Comment gérer une caméra avec un personnage qui fait 1m50 et un autre qui fait 20m de long? Je ne dis pas que c'est une excuse. Mais juste que oui c'est compliqué à faire.
Et pour moi c'est bien foutu justement compte tenu de la complexité de la chose.
Donnez ce jeu à n'importe quel éditeur AAA il aurait eu les mêmes difficultés de caméra.
Le level design, ajouté à la grandeur de Trico, c'est la casse tête chinois. Quand on est en exterieur pas de soucis de caméra, mais en intérieur, là où Trico est à l'étroit, c'est forcèment plus compliqué.
Mais personnellement, j'ai pas eu plus de problème que ça. Fallait juste trouver le bon angle si ça galérait, et basta. ça n'a jamais nuit à mon immersion.

Concernant les énigmes, elles sont cools, et pas trop retors.
Certaines plus que d'autres oui.

Pour ceux qui ont aimé ICO, on est clairement dans une version "plus" de ICO.
Mêmes mécaniques, même univers, même ressenti.
Mais ICO devient presque fade après Last Guardian.
L'attachement à notre accompagnateur est complètement sublimé dans Last Guardian.
Et le level design associé est pour moi révolutionnaire, compte tenu de la grandeur de Trico.

Bref j'ai adoré Last Guardian. Un jeu "non-openworld" qui n'a rien à envier aux jeux "en monde ouvert". Ils ne jouent pas dans la même catégorie, et tant mieux.

Filez découvrir ce chef-d'oeuvre.

56 Re: The Last Guardian [PS4 - 2016] le Dim 26 Nov - 13:25

Emeldiz

avatar
Cerbère de la Manette

Merci pour ce retour.

Commencé hier, environ 1h30 de jeu je pense. Pour le moment ça va, je ne dirai pas que je m'éclate mais ça avance tranquillement.

Par contre je trouve que le gameplay est expliqué, on indique les commandes et les nouvelles possibilités au fur et à mesure, avec à chaque fois une application directe des nouvelles possibilités. C'est bien masqué, mais c'est quand même présent.

Tout comme le comportement de Trico que je trouve pour le moment logique, même si un peu lourd mais ce qui est normal comme tu l'as expliqué. N'ayant pas spécialement de sensibilité sur ce genre de choses, j'y vois pour le moment une bête trés bien animée avec un comportement qui vient masquer ce côté "robot qui obéit aux ordres", mais qui est néanmoins là, au quel cas le jeu serai tout simplement injouable en l'état s'il y avait une notion de dressage à gérer. L'algorithme de Trico n'est pas évolutif du tout de ce que j'en vois.

Graphiquement trés jolie je confirme, la grandeur des décors pour qu'il soit adapté à Trico rend les environnement impressionnant, mais en extérieur la console en chie vraiment si ya un peu trop de végétation. D'ailleurs après vérif, on tombe à 20 FPS U_u

J'y retourne, j'en suis un peu aprés avoir :

Spoiler:
Obtenu la possibilité de dire à Trico de sauter, avancer, sauter etc ...


Le seul truc que je pige pas c'est : pourquoi j'ai un input lag super violent sur ce jeu ? Vous l'avez aussi ? Déjà qu'il y a un peu de raideur dans les actions, couplé à l'input lag c'est trés chiant.

57 Re: The Last Guardian [PS4 - 2016] le Dim 26 Nov - 14:24

tetsuoshima

avatar
Homme de verre
non l'algorithme n'est pas évolutif. C'est juste notre apprentissage à nous qui l'est^^
En gros plus tu avances, plus tu piges comment ça marche. Ce qui donne en fait une impression de dressage. Mais il n'y a pas de dressage c'est vrai.

Pas ressenti ni perçu d'input lag particulier pour ma part.

Perso j'ai fini le jeu en 3 sessions.
Privilégie les longues sessions pour augmenter l'immersion et l'attachement à Trico.

58 Re: The Last Guardian [PS4 - 2016] le Lun 27 Nov - 1:20

Emeldiz

avatar
Cerbère de la Manette

J'ai bien avancé je pense aujourd'hui, 2 sessions de 1h/1h30 je pense. Mes premières impressions se confirment et je suis finalement surpris qu'on parle de la complexité du maniement de Trico car RAS de mon coté. En revanche c'est ce putain de gosse qui a une maniabilité de merde !

Bon ça n'empêche pas d'avancer tranquillement, le jeu ne demandant pas de précision ni d’enchaîner des actions rapides, heureusement d'ailleurs sinon ce serai horrible.

59 Re: The Last Guardian [PS4 - 2016] le Lun 27 Nov - 3:47

Oli

avatar
Cerbère de la Manette

Merci beaucoup pour ton long retour Testu, ça me rassure. Je viens de terminer SHADOW OF THE COLOSSUS, je suis donc fin prêt pour THE LAST GUARDIAN. Je l'achèterai début 2018 normalement.

Thumright

https://jeuxvideoetdesbas.wordpress.com/

60 Re: The Last Guardian [PS4 - 2016] le Sam 2 Déc - 15:25

Emeldiz

avatar
Cerbère de la Manette

Jeu terminé, les impressions que j'ai eu a udébut ont été confirmé au cours de l'aventure. Au moins, si vous aimez ou pas aprés 2h de jeu, ya pas trop de raisons que ça change après.

Globalement j'ai bien apprécié, ça permet de changer de ce qu'on voit d'habitude. Le jeu se fait tranquillement, pas prise de tête avec un gameplay exigeant (j'y reviendrai ^^) ou des énigmes difficiles. Il n'y a pas spécialement de raison d'être bloqué, le chemin est assez clairement indiqué.

L'ambiance est vraiment trés bonne, l'immensité des décors surtout proportionnels à la taille de Trico font que ce sent vraiment tout petit face à tout ça. la relation entre l'enfant et la bête est aussi trés bien transcrite, évoluant au cours de l'aventure et des obstacles qu'ils auront à franchir. La direction artistiques va venir aider à sublimer tout ça même si votre PS4 (slim pour ma part) va vraiment finir en pls à certains moment. La musique, utilisée avec parcimonie vient aussi trés bien s'inscrire dans ce contexte accentuant aussi l'immersion.

Bien sûr, Trico est trés bien modélisé et animé, son comportement est interessant et va vous aider, surtout si vous avez une sensibilité animale, à avoir beaucoup d'empathie pour lui. Cependant, l'IA reste trés basique, mais l'enrobage donne cette impression d'IA++ vivante. Le path finding est lui trés bon par contre, heureusement sinon le jeu serai injouable. La façon dont vous percevrez l'IA ça va surtout de dépendre de si vous êtes du genre à instinctivement regarder la mécanique ou l'enrobage. Dans le premier cas vous n'aurez surement pas cet effet "wahou" car vous vous rendrez finalement compte que ce n'est rien de plus qu'une IA comme on les connait déjà trés bien.

En fait, dans l'enrobage, tout va bien ya pas de problèmes majeurs à signaler et cela vous permettra d'avoir un bon premier contact. Par contre le gameplay ... là ça va déjà moins. Contrairement à d'autres, rien à signaler concernant Trico. Il fait quasi toujours bien ce que je voulais et si'il ne le faisait pas, c'est simplement qu'il ne pouvait pas et donc qu'il fallait que je change d'angle d'approche face au problème rencontré. par contre le gameplay de l'handicapé moteur qui vous sert de personnage est bien plus dérangeant. Les déplacement manque de souplesse, certaines actions devraient être semi automatisées mais ne le sont pas alors que ça apporterai de la fluidité à un jeu déjà rigide. Sur la fin, disons la derrière heure, ça a vraiment commencé à me gaver car c'est là qu'on a le plus de chose à faire qui demandent un peu de "dextérité".
Aussi, la caméra est clairement bancale mais c'est pas gênant dans le sens où de toute façon t'es jamais pressé de faire un truc, donc au pire ça te prend 2s de plus pour bien la recadrer quand ya besoin. Avec de l'action ou des phases de précisons, là oui ce serai problématique.

Sincèrement, je vous le conseil même si vous n'êtes pas amateur du genre. Le jeu n'est pas inintéressant même si la finition du gameplay est à revoir. J'ai d'ailleurs du mal à comprendre comment en 2016 c'est possible sur une telle production, mais bon. Par contre, ne vous attendez pas à un jeu d’énigme ou d'exploration, il n'y en a pas. Je pense que cela est du au fait qu'avec la qualité du gameplay, proposer ce genre de choses auraient rendu le jeu frustrant voir injouable selon la difficulté. C'est dommage, car ça manque quand même un peu.
On est vraiment sur un ICO revu et actualisé et pas du tout du tout sur un Shadow of the Colossus, si ça peut vous aider à voir si aimerez ou non.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum