Discussions endiablées autour du retrogaming et des consoles de jeux vidéo, micro-ordinateurs et Arcade. Amstrad / Atari / Bandai / Commodore / Nec / Nintendo / Sega / SNK / Sony / Microsoft


Connexion

Récupérer mon mot de passe



Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Consoles Portables » Sony PSVita » Criminal Girls - Invite Only (Test PSVita)

Criminal Girls - Invite Only (Test PSVita)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

dandyboh

avatar
Maudit du Forum




Fiche Technique
Titre : Criminal Girls - Invite Only
Titre original : Criminal Girls - Invitation (クリミナルガールズ INVITATION)
Sorti le : 28/11/2013 (JP), 03/02/2015 (US), 06/02/2015 (EU).
Plate-formes : PS Vita, Steam.
Remake de : Criminal Girls sur PSP (18/11/2010 au Japon).
Editeur : Nippon Ichi Software
Développeur : Imageepoch
Classifications : CERO D, ESRB M, PEGI 18
Genre : D-RPG coquin


Criminal Girls - Invite Only sur PS Vita est le remake d'un jeu PSP, un D-RPG très classique en vue de dessus, avec un casting essentiellement féminin (seul le personnage que l'on contrôle, et qui ne combat pas, est de sexe masculin). Pour ceux qui ne connaissent pas, le principe "érotique" est assez simple : en plus des points d'expérience classiques, on gagne également des CM qui permettent d'enseigner de nouvelles capacités à nos personnages. Mais pour ce faire, il faut participer à des mini-jeux de "motivation" qui nous demandent par exemple de fesser ou d’électrocuter les jeunes filles (parfois très très jeunes), généralement costumées et dans des positions très suggestives (ce sont ces scènes qui ont été partiellement censurées dans la version occidentale, en ajoutant un brouillard rose pour masquer certaines parties de l'image et en supprimant les gémissements et plaintes des demoiselles). Ces mini-jeux - qui n'ont aucun intérêt autre que l'artwork érotique - se jouent uniquement grâce aux pavés tactiles avant et arrière de la machine.


Un donjon en vue de dessus

En-dehors de cela, c'est un D-RPG très classique, avec exploration des donjons, carte pour ne pas se perdre, allers-retours incessants pour déverrouiller des portes, combats aléatoires, boss à chaque donjon.
Les combats sont un peu étranges : on dispose donc de quatre personnages par combat (on peut les changer en cours de combat), et à chacun de nos tours, au lieu de donner des directives à chacune, on ne peut donner qu'un ordre à un seul personnage, chaque ordre étant généré aléatoirement (parmi les capacités apprises grâce au système de motivation expliqué plus haut). Un ordre peut être : attaque, magie, guérison, protection, etc... En fait ces ordres ne sont que partiellement aléatoires : on ne vous proposera une guérison que si vos personnages n'ont pas tout leurs points de vie, on ne vous proposera une attaque de groupe que si vous faites face à plusieurs ennemis, etc... A chaque tour, avant de choisir l'action, on peut également utiliser un objet et/ou changer un membre de son équipe.


La phase de combat

Le tout est agrémenté d'un humour coquin. Les graphismes sont très moyens (c'est un jeu PSP à la base), la musique colle bien au jeu mais n'a rien d'exceptionnel, les artworks sont plutôt jolis mais pas superbes non plus, la difficulté est plutôt bien dosé, sans levelling mais en essayent de trouver tous les coffres à chaque étage, je ne suis mort que trois fois en tout et pour tout dans le jeu (et seulement dans le donjon bonus pour la vraie fin), par contre j'ai frôlé le game over pas mal de fois.

PEGI-18:


Oui, motive-moi s'il te plaît !

Le plus gros reproche que je ferai au jeu, c'est la lenteur de certains passages. Les personnages se déplacent doucement, et les designs des donjons (pas très inspirés au fait) obligent parfois à faire d'interminables allers-retours... lors des combats, aussi : par exemple, l'attaque spéciale d'un ennemi inflige 15 coups aux membres de votre équipe. Une capacité spéciale permet de donner l'invincibilité à toute votre équipe pendant deux tours, or, chaque coup donné à un personnage invincible bénéficie d'une petite animation... de deux ou trois secondes seulement, mais multiplié par 15 coups, ça fait une quarantaine de secondes à devoir attendre... qui paraissent interminables.

N'empêche que malgré son côté "jeu moyen pas très travaillé", le tout est assez prenant. Je n'ai pas trop vu le temps passer (sauf sur la fin que je commençais à languir un peu), et j'ai été bien scotché au jeu. Un jeu moyen donc, techniquement limité et extrêmement classique, mais plutôt réussi dans l'ensemble.


Petite remarque amusante : le jeu est PEGI 18. Les jeux PEGI sont toujours accompagnés de pictogrammes décrivant la raison de la classification. Pour ce jeu, le seul pictogramme est... violence. Alors qu'honnêtement, la "violence" du titre mérite tout juste un PEGI 7 ou 12, clairement pas plus.

(D'abord fini en 30h (bad ending) et pour avoir la vraie fin et le platine (donjons supplémentaires + "bad ending" de toutes les filles), ça m'a pris environ 50h.)

Verdict : 6,5/10

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Y parait que sa suite ôte pas mal de défauts.

N'empêche que je ferai d'abord celui-ci. J'ai quelques licences encore jamais touchées sur Vita : Criminal Girls donc, mais aussi Toukiden, Sword Art Online, Danganronpa, Zero Escape, Atelier, Utawarerumono... bref, ça prend du temps.

http://paderetro.com/

dandyboh

avatar
Maudit du Forum

Peut-être, je ne me suis pas du tout informé sur sa suite, vu que je compte l'acheter et la faire un jour, je me renseigne le moins possible dessus

En tout cas il est quand même bien cool, malgré son côté graphiquement dépassé et son fanservice SM-pedobear

Au fait, pour la petite histoire, la première fois que j'en ai entendu parler (de la version originale PSP), c'était sur un RPG Magazine que j'achetais à l'époque, il avait eu une mini-review... bourrée d'erreurs. Le mec n'avait certainement pas joué au jeu et avait simplement interpolé ce qu'il avait du lire sur le net. Il raconte que les 7 filles représentent les 7 pêchés capitaux, ce qui est faux... que les scènes de "motivation" servent à ce qu'elles nous obéissent, sinon elles n'en font qu'à leur tête, ce qui est faux... ça fait 4 paragraphes et c'est à 90% des erreurs qu'on peut lire dans cette review

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum