Discussions endiablées autour du retrogaming et des consoles de jeux vidéo, micro-ordinateurs et Arcade. Amstrad / Atari / Bandai / Commodore / Nec / Nintendo / Sega / SNK / Sony / Microsoft


Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» Le topic de la Nintendo Switch
par YoakeNoOctave Aujourd'hui à 0:22

» Banjo-Tooie (Nintendo 64)
par defskerus Aujourd'hui à 0:19

» Jim Power : The Lost Dimension in 3D
par Emeldiz Hier à 23:51

» Le topic officiel de la Wii U
par Lechatperché Hier à 23:17

» Jeux US Tsubasa
par Tonka Hier à 20:41

» Goldeneye 007 (Nintendo 64)
par wiiwii007 Hier à 19:01

» Topic officiel 2DS / 3DS / N3DS
par fafy Hier à 17:21

» Les Point & Click Aventure
par dandyboh Hier à 11:29

» Ruiner [2017, multi]
par Emeldiz Hier à 11:25

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Consoles Portables » Nintendo 3DS » [TEST] Tom Clancy's Ghost Recon - Shadow Wars [3DS]

[TEST] Tom Clancy's Ghost Recon - Shadow Wars [3DS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

dandyboh

avatar
Maudit du Forum

Tom Clancy's Ghost Recon - Shadow Wars sur 3DS


Fiche technique

Nom : Tom Clancy's Ghost Recon Shadow Wars
Editeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft Sofia
Versions : 3DS
Genre : Jeu de stratégie au tour par tour / T-RPG
Dates de sortie :
25/03/2011 (Europe)
27/03/2011 (USA)
17/05/2011 (Japon)
Langue : Français

Introduction

Ghost Recon: Shadow Wars est un jeu de stratégie au tour par tour, avec un petit côté RPG, sorti en même temps que la console sur laquelle il tourne en Occident, la 3DS, le 25 mars 2011.

Il s'agit d'un spinoff de la célèbre série de Tom Clancy qui est, pour l'anecdote, le seul et unique FPS tactique auquel j'ai joué dans ma vie, lorsque j'étais étudiant.

Pour simplifier, je dirais qu'il est à mi-chemin entre Alerte Rouge (pour le contexte), Advance Wars (pour le gameplay) et X-COM Enemy Unknown/Within (pour certaines mécaniques de jeu). La ressemblance (relative) avec X-COM n'est pas anodine, puisque c'est Julian Gallop, le créateur de cette série, qui a supervisé le projet. Le jeu, quand à lui, a été développé par Ubisoft Sofia, qui n'avait alors qu'un seul jeu à son actif : le portage HD de Prince of Persia Trilogy sur PS3 et qui, depuis, a participé au développement de plusieurs volets de la saga Assassin's Creed. Ghost Recon: Shadow Wars et donc l'unique jeu original entièrement développé par ce studio.

Scénario

Le scénario est assez simple et relativement anodin : vous êtes en charge d'une équipe d'agents secrets envoyé par le gouvernement américain pour enquêter sur les agissements de malfrats russes. Ces malfrats étant directement liés à un candidat à l'élection présidentielle en Russie, c'est tout une intrigue politique sur la scène internationale que vous allez découvrir. Rien de bien passionnant en somme : des gentils américains, des méchants russes, des kazakhes, et des gentils qu'on pense qu'en fait ils sont méchants alors qu'en fait ils faisaient semblant d'être méchant mais qu'en fait ils sont gentils. Rien de bien folichon de ce côté-là.


Gameplay

C'est donc un TBS, avec toutes les mécaniques de jeu classiques du genre : tour par tour, cases, distance de déplacement, portée des attaques, cases surélevées, etc. Vos unités peuvent monter en niveau à l'issue de chaque mission (en fonction des objectifs réalisés dans la mission et de la difficulté choisie). Chaque fois qu'une unité monte en niveau, elle acquiert un bonus (bonus de PV ou de déplacement) ou débloque un nouvel équipement (armure, arme principale ou arme secondaire) ou renforce un de ses équipements existants. Au début de chaque mission, vous choisissez l'armure et les deux armes de chacun des membres de votre équipe. L'arme principale sera toujours une arme à feu classique, l'arme secondaire peut être une grenade, un lance-missile, une trousse de secours, un couteau ou une arme mécanique (tourelle ou drone). Chacun des 6 membres de l'équipe est limité à ses propres armes, comme suit :

* Duke, le Commando, équipé d'un fusil d'assaut et d'un lance-missiles.
* Haze, le Sniper, équipé d'un fusil sniper et de grenades.
* Richter, le Mitrailleur, équipé d'une mitrailleuse automatique et de grenades.
* Saffron, le Médecin, équipé d'un pistolet et de trousses de secours.
* Banshee, l’Éclaireur, équipé d'un fusil à silencieux et d'un couteau ou d'une grenade.
* Mint, l'Ingénieur, équipé d'un fusil d'assaut et d'une tourelle ou d'un drone.


En plus de ces personnages, certaines unités viendront parfois vous prêter main forte, notamment un personnage récurrent qui a son importance dans le scénario.

Chaque arme a ses propres statistiques (dégâts à longue, moyenne et courte portée ; portée ; nombre de cases pouvant être parcourues avant un tir), ainsi que ses propres caractéristiques (dégâts accus sur les tanks, possibilité de contre-attaque, bonus défensif, etc.). Les armes secondaires, quand à elles, sont pour la plupart limitées en munitions (exceptions faites du couteau et de la trousse de secours). Évidemment, la plupart des cartes de missions vous permettent de récupérer des munitions disséminés ça et là.

Lors d'une attaque, vous savez à l'avance les quantités minimales et maximales de dégâts que vous allez infliger, et les quantités minimales et maximales de dégâts que vous allez recevoir à cause des contre-attaques, ce qui permet de savoir d'un coup d’œil si l'attaque vaut la peine d'être lancée ou non.

Les cartes disposent également de zones de couverture, typiquement des barricades, derrière lesquelles les unités peuvent se cacher pour minimiser les dégâts subis. Il en est de même pour les arbres et les maisons, qui donneront à vos unités une défense accrue.

Autre caractéristique du gameplay : à chaque action effectuée, vos unités gagneront des points de capacités. Une fois que vous en avez 100, vous pouvez engager une attaque spéciale (dépendant de l'arme), par exemple pour augmenter la zone de dégâts des grenades, rejouer après avoir tiré, effectuer un tir plus puissant, etc.

Dernière chose : la plupart des cartes comprennent un certain de nombre de drapeaux, qui peuvent être capturés par vous ou par l'ennemi. Quand vous possédez des drapeaux, vous gagnez autant de points de commandement au début de votre tour. Avec 3 points de commandement, vous pouvez ajouter 20 points de capacités à toutes vos unités ; avec 6 points, vous pouvez faire rejouer une unité ; avec 12 points, vous pouvez lancer une attaque aérienne dévastatrice.


Technique

Techniquement, c'est un jeu de lancement, donc rien de bien folichon niveau graphique ; c'est bien réalisé, mais ça n'exploite pas à fond les capacité de la machine : on est plutôt sur une DS++ que sur une 3DS. Les cutscenes, notamment, sont à peine mieux réalisées que celle de Command & Conquer, sorti 15 ans plus tôt. Les bruitages sont minimalistes (tatatata, aaaaah!, bouuuum, etc.), les musiques, discrètes, collent plutôt bien à l'ambiance mais n'ont rien de transcendant. Les animations sont fluides, et la caméra peut être légèrement ajustées avec le stick droit (vue de dessus ou légèrement penchée, rotation à gauche ou à droite). Une mini-carte permet de mieux se repérer, les statistiques de chaque unité, allié ou ennemie, peuvent être facilement visualisées, et chaque élément peut être touché avec le stylet pour plus d'information. Enfin, on peut se positionner sur un ennemi pour connaître sa zone de déplacement et de tir (mais pas les deux à la fois, malheureusement). Au niveau de l'ergonomie, on est donc pas loin du sans-faute : la prise en main est facile, les premières missions permettent de se familiariser à la fois avec le système de jeu et les spécificités des unités sans pour autant imposer au joueur un tutoriel fastidieux et inintéressant.

Durée de vie

Elle est très grande. Non seulement le mode scénario vous propose une très grande quantité de missions, sur lesquelles il faudra passer beaucoup de temps si vous tentez le 100% (finir chaque mission en difficulté la plus élevée + accomplir tous les objectifs secondaires), mais en plus, vous aurez accès à un mode de jeu supplémentaire, escarmouche, qui vous permettra de vous adonnez à des missions difficiles, dans des conditions particulières, avec une approche plus stratégique que le mode scénario. Enfin, un mode multijoueurs - que je n'ai pas essayé - est inclus. Il m'a fallu 34h (temps console) pour le terminer, avec environ 1/4 des missions effectuées en normal et 3/4 en difficile, ainsi qu'environ un tiers de missions du mode escarmouche terminées.


Difficulté

Le jeu propose trois modes de difficulté, et ces trois modes peuvent être sélectionnées avant chaque mission, ce qui vous permettra d'abaisser la difficulté d'une mission particulièrement difficile pour ne pas se retrouver bloqué. Globalement, je dirais que le niveau de difficulté le plus élevé est le plus intéressant, mais rend certaines missions particulièrement ardues. Le niveau facile n'a aucun intérêt, vous allez littéralement écraser vos adversaires sans la moindre once de stratégie. Dans l'ensemble, la difficulté est plutôt bien dosée, même si l'écart est parfois énorme entre une mission de niveau moyen terminée sans la moindre difficulté et la même au niveau difficile qui est à s'arracher les cheveux.

A noter que la difficulté provient notamment du fait que vous n'avez pas le droit à l'erreur : au moindre membre de votre équipe tué, si ce n'est pas un personnage de scénario (vos 6 membres + l'autre membre récurrent), c'est le Game Over immédiat. Idem si vous ne respectez pas certaines conditions spécifiques aux missions (arriver à tel endroit avant x tours, au moins un membre de l'armée kazakhe doit survivre, etc.).

Intérêt général

Le jeu est vraiment bon ! L'ergonomie est très bonne, le gameplay est bien ficelé, ça pêche un peu techniquement mais rien de vraiment rédhibitoire, le scénario est anecdotique, la durée de vie est très bonne. Les missions se renouvellent d'une façon intéressante, avec des objectifs souvent novateurs, comme des missions dans lesquelles il faut faire sauter un train, ou empêcher l'ennemi d'accéder à une zone, etc. Ceci n'est malheureusement plus vrai à partir du dernier tiers du jeu environ, où l'ennui commence à s'installer avec un manque de renouvellement du gameplay. Enfin, quelques bugs m'ont contraint (une fois) et motivé (une autre fois) à recommencer un scénario pourtant bien entamé, c'est dommage.

Verdict
7/10



Dernière édition par dandyboh le Mar 27 Mar - 9:34, édité 2 fois

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Toi je sens que tu vas me faire importer un jeu.

http://paderetro.com/

Arcas37

avatar
Damné du Stick

C'est un des jeux que j'avais trouvé pour mon frère à neuwel, le bougre appréciant les tacticals.

Ce que j'ai pu en voir par dessus son épaule m'a fait penser à Warhammer 40K Squad Command (v'la les références quoi. nope, j'ai jamais touché à X-Com et j'en ai pas honte. 'fin, juste un peu)

Faudra que je le lui emprunte à l'insu de son plein gré pour tester

Battosai14

avatar
Nintenwhore
[quote="Arcas37" j'ai jamais touché à X-Com et j'en ai pas honte. 'fin, juste un peu)[/quote]

Hé bah tu devrais hérétique !!!

http://www.dg2s.fr

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Enfin, commence par le premier de nouvelle génération (PS360), pas le premier de l'ancienne génération (16/32 bits), sinon tu vas passer un très mauvais quart d'heure.

http://paderetro.com/

dandyboh

avatar
Maudit du Forum

Warhammer 40K Squad Command je l'ai testé un tout petit peu, j'ai trouvé ça très fouillis... C'est peut-être génial une fois que tu as bien assimilé le gameplay, mais comme ça au premier abord, j'ai trouvé ça un peu complexe. Ghost Recon Shadow Wars, lui, est vraiment bien organisé : les premières missions sont simples, voir extrêmement faciles, mais elles permettent surtout de bien assimiler les différents types d'unités, les différents éléments de gameplay, etc... et après ça, tu te régales Wink

En tout cas, pour ceux qui décident de s'y mettre, je vous conseille de vous caler directement en mode élite (le plus difficile). On peut choisir sa difficulté à chaque mission, donc de toute façon, si une mission vous paraît trop difficile, vous pouvez la tenter en vétéran (moyen). Le mode facile doit vraiment être facile par contre, parce que si j'ai pu galérer sur quelques missions en difficile, le mode moyen ne m'a jamais posé de difficultés.

dandyboh

avatar
Maudit du Forum

IT'S BUG TIME !!!

Hier soir, après avoir trois échecs consécutifs sur une mission relativement longue, j'ai décidé de la faire au niveau de difficulté inférieur.

Beaucoup plus facile du coup (les ennemis sont moins résistants), sauf qu'un bug est survenu : à un moment de la mission, deux unités ennemis (les deux grands méchants) doivent s'enfuir. Sauf que moi, j'ai voulu faire le bourrin perfide : aller les dézinguer avant cet événement scripté. Bon, ça c'est prévu : impossible de les tuer, ils restent à 1PV quoi qu'on fasse. Par contre, ce qui n'était pas prévu, c'est qu'une de mes unités se trouvaient sur la case d'à côté d'une de ces unités, donc quand l'événement qui les fait s'enfuir est survenu, vu que les unités ne peuvent pas traverser les cases sur lesquelles se trouvent des unités adverses, l'un des deux n'a pas bougé et est resté sur la map... du coup, je termine l'objectif principal, à savoir "tout buter", sauf que... ben oui, il reste ce connard invincible avec son point de vie à la con contre qui je ne peux rien faire. Y'a plus qu'à recommencer la mission une cinquième fois... :'(

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Ha, c'est relou...

http://paderetro.com/

dandyboh

avatar
Maudit du Forum

Je te le fais pas dire :/

Sur les autres missions dans lesquelles ces gugusses apparaissent, l'événement scripté survient dès qu'on s'approche un petit peu d'eux, donc ils s'enfuient avant qu'on n'ait pu leur tirer dessus. Mais là, ce n'est pas le cas, l'occasion était trop belle pour aller essayer de les dézinguer, même si j'avais déjà compris que le moment n'était pas encore venu mais je n'imaginais pas devoir me retaper la mission à cause de ça :/

Ceci dit, cela n'enlève rien à tout le bien que je pense de ce jeu. Je me méfie toujours beaucoup des spin-offs tactiques, mais après avoir lu ça et là que le jeu était pas mal du tout, j'ai voulu tenter ma chance, et j'ai bien fait parce que c'est du tout bon. Je regrette juste le trop grand écart entre le niveau de difficulté moyen et le difficile, il y aurait du avoir un niveau entre les deux, parce que là, autant le mode difficile est très bien dosé, avec des missions TRÈS difficiles et d'autres pas faciles mais largement surmontables, autant les missions en moyen ne m'ont jamais posé le moindre soucis, à chaque fois c'est les doigts dans le nez.

dandyboh

avatar
Maudit du Forum

MAJ du premier post : le test !

(A déplacer dans la section "3DS") Wink

Battosai14

avatar
Nintenwhore
Bon bah tu va pouvoir passer à la vitesse supérieure
Aller hop, Rebelstar dans ta GBA et que ça saute

http://www.dg2s.fr

dandyboh

avatar
Maudit du Forum

C'est prévu pas pour tout de suite... mais ça devrait pas tarder Wink

Ah, par contre le soucis c'est que ma DS a rendu l'âme et que ma GBA SP déconne... il me reste la GBA classique mais sans le rétro-éclairage c'est galère...

Battosai14

avatar
Nintenwhore
Ah merde pas evident non, sinon joue sur GameBoy Player

http://www.dg2s.fr

dandyboh

avatar
Maudit du Forum

Je vais surtout me racheter une DS

EDIT : ou plutôt une GBA SP, ça me permettra de jouer aux jeux GB/GBC sur écran couleur..

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum