Discussions endiablées autour du retrogaming et des consoles de jeux vidéo, micro-ordinateurs et Arcade. Amstrad / Atari / Bandai / Commodore / Nec / Nintendo / Sega / SNK / Sony / Microsoft


Connexion

Récupérer mon mot de passe



Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Consoles Portables » Sony PSVita » Criminal Girls 2 : Party Favor[Vita]

Criminal Girls 2 : Party Favor[Vita]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Jon

avatar
Cerbère de la Manette


Genre : RPG Fripon
Nombre de joueurs : 1
Sortie : 2015
Développeur : Imageepoch
Éditeur : Nippon Ichi Software / NIS America
Difficulté : Moyenne (il existe un mode "noob")
Durée : Environ 30h


Noel approche, il était temps que je mette un point final à (un de mes) cadeaux 2017 (encore merci @Sweet Soul Brother).
Bel objet, Criminal Girls promet de l’extérieur des heures de combats épiques plastiquement mis en valeur par notre équipe de petites nymphettes dont les illustrateurs japonais ont le secret ! Sans plus tarder le jeu est lancé, une excellente piste de JPop nous accueille, on dirait qu'il y a eu un peu de budget, c'est encourageant.
Sans faire souvent de RPG, je dirais qu'un bon épisode doit être un équilibre entre une bonne histoire et un gameplay suffisamment profond pour faire oublier l'absence de "performance physique" requise par le joueur. Comme c'est un jeu érotique, cette troisième variable peut aisément servir à colmater les failles, c'est pratique.
Suite d'un jeu apparemment moyen mais suffisamment populaire pour arriver sous nos latitudes (tout de même pas avec des textes en français) , tout laisse à présager un jeu si non bon, tout du moins correct.
Eeeeet, c'est un peu ça, tant la partie jeu de rôle est basique, exploration d'un donjon tout plat, rencontres aléatoires avec boss à la fin de chaque zone pour doser le niveau de farming requis, sans le décorum, CG2 pouvait sortir sur NES à l'aise, mais bon, on sait que les RPG c'est un peu toujours pareil, et puis "on fait ça pour l'histoire hein?".
L'histoire parlons en. Nous somme en enfer (cool !), on incarne le seul personnage mâle du casting (yeah!) et notre but assez vite révélé sera de mener une équipe de délinquantes fraîchement décédées vers la rédemption. En utilisant des méthode de motivation sado-masochistes. Ouais c'est une à la con.
C'est là qu'on se frotte tout de suite au problème du scénario dans les produits japonais, on n'est obligé de revoir nos standards à la baisse et accepter des trucs absurdes pour se fondre dans le jeu. Ne me méprenez pas, je suis tout prêt à accepter ce genre de bêtises du moment que c'est bien fait, et moi qui suis plutot cinéphile, de me rappeler qu'un thème comme ça a donné de bien belles heures au cinéma nippon ([b]RECO : Jigoku, Stray Cat Rock, Criminal Girl Boss, La Femme Scorpion ou même Battle Royale)
La en fait on a des tonnes de textes plutôt convenus et des histoires chiantes au possible avec même pas de criminelles dedans qu'on se met très vite à zapper pour se concentrer sur la progression du jeu et des coquineries. Malheureusement, cette seconde couche ne se mélange pas vraiment avec le scénario et constitue un phase du jeu à part, à savoir des mini-jeux qui utilise la fonction tactile de la Vita pour faire des misère à nos petites délinquantes pour leur apprendre à filer doux. Je me suis dit que certaines personnes devaient utiliser autre choses que leurs doigts pour les réaliser (puis je me suis rappelé sur j'utilise la console de CTJ alors j'ai quand même désinfecté ma console, dans le doute). Ces mini jeux nous offrent la totalité de l'aspect coquin du soft et s'en sortent, ma foi, plutôt très bien. Artwork soignés, situation idiotes, et juste assez longs pour ne pas devenir rébarbatifs. La réussites des mini jeu débloquent nos nouvelles compétences, qui se divisent en deux arbres, S ou M. Une mécanique basée sur les compatibilité S et M existe mais ne sert absolument à rien (ou alors j'ai pas compris).
Pour ce qui est du jeu lui même, bah, labyrinthe, combats, farming, backtracking de l’extrême.
Maintenant penchons sur le système de combat : c'est de la merde c'est assez spécial, les personnages agissent chacun leur tour, on ne peut en choisir qu'une seule par tour (et un item, et un switch de personnage, on en utilise 4 sur Cool, qui elles même sont définie de façon "aléatoire" parmi le moveset de chacun. C'est un peu une mécanique de jeu sur téléphone si vous voulez mon avis. On fini par s'y habituer, même si la sensation de dépendre de la générosité des algorithmes pendant les combats de boss reste énervant. En plus il faut battre 8 fois le boss final pour voir la vraie fin. C'est assez long.
Mais bon, on est tous là pour mettre des petites fessées à des collégiennes, donc ce n'est pas si grave et on profite de ce qu'on a, ça reste jouable. Une version collector existe avec des artwork beaucoup plus osés dedans, mais le jeu de base reste étonnamment osé, pour un jeu sorti moins de 10 ans après le "scandale" de Rule of Rose, ça prouve que l'opinion public a momentanément décidé de foutre la paix aux geeks lolitophiles ce qui est plutôt cool.  
Attention c'est coquin !:

dandyboh

avatar
Maudit du Forum

J'avais bien aimé l'épisode précédent, j'aimerais bien me le choper celui-là.

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Dire que j'ai les 2 mais que j'y ai pas encore touché.

http://paderetro.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum